GUIDE DES TERROIRS REGIONAUX

PRESENTATTION DES GRANDS CRUS D'ALSACE

Un grand cru d’Alsace, est un vin blanc d’Alsace d’appellation d’origine contrôlée produit sur certaines parcelles du vignoble Alsacien.L’appellation Alsace Grand Cru Contrôlée regroupe 51 vignobles sur 47 communes d’Alsace.Ces crus sont tous parmi les meilleures expositions du vignoble, avec des contraintes de production beaucoup plus rigoureuses que pour l’appellation Alsace Contrôlée, par exemple seuls les 4 cépages dits "nobles" - Riesling, Muscat, Pinot Gris et Gewurztraminer - sont autorisés.L'Alsace grand cru est une appellation viticole dont les vins sont produits dans le vignoble d'Alsace, vignoble du nord-est de la France et plus précisément dans les régions viticoles du Bas-rhin et du Haut-rhin. Son vignoble bénéficie d'un climat tempéré-continental et d'un terroir fait de sols calcaires, granites, schistes, gneiss et grès

HISTORIQUE

Période Médiévale

En Alsace, la notion de cru est très ancienne. À Marlenheim, en 613, le futur roi Dagobert donnait des vignes sur le Steinklotz à l’abbaye de HaslachN 4.
À Rouffach, en 762, Heddo, l’évêque de Strasbourg, fondait l’abbaye d’Ettenheim et constituait sa mense avec les vignes du Vorbourg.
À Bennwihr, en 777, les missi dominici de passage en Alsace notaient dans leur rapport à Charlemagne la qualité des vins de Beno Villare (le « domaine de Beno ») dont les vignes s’étalaient sur le Marckrain.
À Sigolsheim, une charte de 783 notifiait que le vignoble de Sigoltesberg (le Mambourg actuel) était la propriété conjointe des seigneurs et des monastères du voisinage.
À Kintzheim au ixe siècle, les abbés bénédictins d’Ebersmunster possédaient des vignes au Praelatenberg (montagne des Prélats). Ce lieu-dit est attesté dès 823.
À Dahlenheim et Scharrachbergheim, une charte cite pour la première fois le vignoble de l’Engelberg en 884N 5.
À Wintzenheim, au ixe siècle, une donation de l’abbaye de Murbach mentionna le Hengst pour la première fois. Les seigneurs du Haut-Landsberg et le bailli de Kayserberg s’en partagèrent les droits féodaux jusqu’à la Révolution française.
Les quarante-trois autres lieux-dits d’Alsace ont tous, entre l’an mil et la Renaissance, été la propriété ou le fief de la noblesse ou du clergé. Les cartulaires et chartriers alsaciens ont servi de base historique à la délimitation des lieux-dits des grands crus d’Alsace.

Période contemporaine

Le statut de l'Alsace est à part parmi les vignobles français. Après sa cession à la France par le traité de Versailles en 1919, les lois allemandes appliquées de 1871 à 1918 (période dite du Reichsland) sont maintenues comme droit local, ce qui va retarder la création des appellations du vignoble d'Alsace3. Après l'ordonnance de 1945 définissant l'appellation d'origine des vins d'Alsace, ce n'est qu'en 19624 qu'est obtenue par décret l'appellation d'origine contrôlée alsace, mais aucune mention de dénomination géographique ou de cru ne s'y trouve.

La situation commence à changer par le décret du 20 novembre 19755, qui crée l'appellation « alsace grand cru » (une appellation qui doit d'abord respecter la règlementation de l'appellation alsace). La démarche fait rapidement des adeptes. Ainsi, le 23 novembre 19836, ce sont vingt-quatre autres lieux-dits qui sont sélectionnés comme grands crus d'Alsace. L’Institut national de l'origine et de la qualité accepte en 1992 un deuxième dossier augmentant le nombre de grands crus. Le décret du 17 décembre 19927 en rajoute vingt-cinq.
Ces textes sont modifiés dès 19848 (mentions vendanges tardives et sélection de grains nobles), puis notamment en 19939 (rajout de Rouffach dans la liste des communes), en 200110 (réduction du rendement de 70 à 55 hectolitres par hectare), en 200511 (dérogations pour l'encépagement), en 200712 (cinquante-et-unième lieu-dit) et en 2011 (les dénominations deviennent des appellations)

LOCALISATION

Les alsaces grands crus sont produits en France, dans la région Alsace, sur le territoire de 47 communes (14 dans le Bas-Rhin et 33 dans le Haut-Rhin), de Marlenheim au nord, à hauteur de Strasbourg, jusqu'à Thann, au sud, à hauteur de Mulhouse.

TERROIR

Les grands crus se trouvent sur plusieurs coteaux des collines sous-vosgiennes, ces dernières correspondant à une série de failles formant la transition entre les Vosges cristallines et la plaine du Rhin sédimentaire sous forme d'un escarpement.
En conséquence, le haut des pentes est généralement constitué des roches anciennes, plutoniques et métamorphiques telles que du granite, du gneiss, du schiste ou de l'ardoise.Le bas des coteaux est lui généralement formé de couches de grès, de calcaires ou de marne recouvertes par des arènes granitiques ou du lœss.

CLIMAT

À l'ouest, les Vosges protègent du vent et de la pluie la région de production des vins d'Alsace. Les vents d'ouest dominants perdent leur humidité sur le versant occidental des Vosges et parviennent sous forme de foehn, secs et chauds, dans la plaine d'Alsace. La quantité moyenne de précipitations est la plus faible de tous les vignobles français.
De ce fait, le climat est plus tempéré (avec une température annuelle moyenne plus haute de 1,5 °C) que ce qui serait attendu à cette latitude. Le climat est continental et sec avec des printemps chauds, des étés secs et ensoleillés, de longs automnes et des hivers froids.

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16315 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14565 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2018 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils