GUIDE DES TERROIRS REGIONAUX

LES GRANDES REGIONS VINICOLES

HISTORIQUE DE LA REGION LYONNAISE

Dispersé sur 49 communes du département du Rhône, à l'ouest et au sud de Lyon, le vignoble des " Coteaux du Lyonnais " est adossé aux monts du Lyonnais, une région de basse montagne appartenant aux contreforts du Massif central. La zone géographique de l'appellation couvre une zone très étendue, de 30 km de large d'est en ouest sur 40 km de long du nord au sud autour de la ville de Lyon.

HISTORIQUE DES MONTS DU LYONNAIS

Les origines : La culture de la vigne dans la région lyonnaise remonte à la plus haute Antiquité. En effet, la première peuplade qui occupa les territoires du Lyonnais, au temps où la France s'appelait la Gaule, fut celle des Ségusiaves (600 à 700 avant notre ère). En 300 av. J.C. ils tombèrent sous la suzeraineté des Éduens. Ces derniers prirent parti pour les Romains contre les Allobroges qui furent défaits en 121 av. J.C. C'est cette lutte contre les Romains et les Allobroges qui, indirectement, permettra l'installation de la vigne dans la région. En 105 av. J.C. quelques pieds de vigne furent introduits par les légions romaines.

Les Burgondes firent ensuite leur apparition ; peuple doux et novateur, ils seront les véritables défricheurs des terres lyonnaises. Ils développèrent l'agriculture et notamment la viticulture. Le produit des ceps s'appelait alors le « liquide vermeil qui fait chanter ».

En 531, les Francs conquirent le territoire et un siècle plus tard fut fondée l'Abbaye de Savigny. Cette fondation aura pour la région un très grand intérêt et une influence dont la culture de la vigne profitera de façon importante.

À partir de 733, la culture de la vigne, qui est devenue traditionnelle, va s'améliorer sensiblement.

Le passage des Huns sera un véritable fléau : l'Abbaye de Savigny est saccagée mais reconstruite en 913 sous la direction de l'Abbé Gausmar ; celui-ci, en 951, fit un voyage en Terre Sainte et rapporta des plantes nouvelles et notamment des plants de vigne dont les raisins étaient beaucoup plus beaux que ceux introduits par les Romains. Les vitis vinifera améliorés sont dérivés de ces apports du 10ème siècle.

En 1497, on peut lire dans une
chronique de Benoit Maillard, cette
 définition poétique du vin lyonnais : « ce 
vin du lyonnais, frais, naturel, au parfum de
 fleurs des champs, né sur les côtoies de 
notre campagne lyonnaise, ...  »

Cela montre bien que si aujourd'hui, sur ces mêmes coteaux, aux mêmes endroits, on cultive toujours la vigne, c'est qu'en dehors de la tradition qui est certaine, il est reconnu que les vignes des coteaux du Lyonnais produisent un vin riche et valeureux.

De 1530 à 1850, l'usage était d'élever à Lyon, au cours des fêtes populaires, sur les places et les ponts, des "Fontaines à vins", libations offertes gratuitement par le Conseil des Echevins. Le vin était servi au "pot" d'une contenance de quatre verres, soit 46 cl.

LOCALISATION

Le vignoble des Coteaux du Lyonnais, en nette régression de 1955 à 1970, connaît depuis ces dernières années une stabilisation, voire une légère augmentation de la superficie des vignes de qualité (gamay noir à jus blanc). Petit à petit le vignoble se transforme, les hybrides laissant la place au gamay.

On peut situer deux zones où la tradition viticole est encore bien implantée :
- au Nord-Ouest, la région de l'ArbresIe composée des communes de L'ArbresIe, Fleurieux, Eveux, Saint-Pierre-la-Palud, Savigny et Bibost
- au sud, les villages de Millery, Montagny, Taluyers et Saint-Laurent-d'Agny.Situés entre les principaux vignobles de la vallée du Rhone, les Coteaux du Lyonnais vous présentent leur patrimoine.

Situé entre le Beaujolais et le Cote du Rhone, le Coteau du lyonnais prend ses origines durant l'Antiquité. Il est le premier site de culture de la vigne dans la région lyonnaise.
En 2004 les vins du lyonnais ont fêté leur 20 ans d'appellation d'origine controlée (AOC). Aujourd'hui ce vignoble du Rhone souhaite faire vivre son patrimoine et connaitre son terroir. Il vous propose de nombreuses activités au fil des saisons et développe pour vous le tourisme viticole. Vous pouvez ainsi découvrir nos vignobles via nos sentiers pédestres, ou encore déguster nos vins durant une visite de caveau.

APPELLATIONS

La région viticole des côteaux du lyonnais possède une seule appellation viticole AOC
AOC Coteaux du Lyonnais.

La région viticole des côteaux du lyonnais possède une seule appellation viticole IGP
IGP Comtés Rhodaniens.

TERROIR

Le sous-sol Trois types de formations se retrouvent dans le sous-sol:
1 - les formation hercyniennes du Massif Central : socle de roches granitiques et métamorphiques (gneiss, schistes), Elles sont présentes sur l'ensemble de l'aire d'appellation.
2 - les formations sédimentaires jurassiques du Mésozoïque composées de calcaires et de marnes. Elles recouvrent le petit massif du Mont d'Or situé au nord-est de l'appellation.
3 - les dépôts morainiques déposés par les glaciers alpins quaternaires (cailloutis parfois grossiers plus ou moins argileux) . On les trouve au sud-est, en bordure du Rhône. Les sols Issus de l'altération des roches de ces différentes formations, les sols sont légers, sableux et de nature variée : argilo-sableux sur l'ensemble de l'appellation, arènes granitiques et sableuses argilo-calcaires dans le massif du Mont d'Or. caillouteux et argileux sur les moraines glaciaires en bordure du Rhône.

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16315 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14565 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2018 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils