LES GRANDES REGIONS VINICOLES

Le Mâconnais est l’âme de la Bourgogne du Sud. Chanté par Lamartine, l’enfant du pays, il s’étend sur une quarantaine de kilomètres de la Côte Chalonnaise à la roche de Solutré. Entre la Saône et la Grosne, vallons et coteaux accueillent la vigne. Elle s’épanouit ici depuis l’époque gallo-romaine. Les puissantes abbayes de Cluny et de Tournus lui ont donné un vif élan. Autour de la ville de Mâcon, fortement attachée à ses vins, les villages ont une bonhomie souriante, des teintes d’aquarelle : maisons à galeries, clochers, romans...
Instituées en 1937, les Appellations d’Origine Contrôlée des vins rouges du Mâconnais peuvent être appelées Mâcon (ainsi qu’en rosé, Gamay Noir à jus blanc et Pinot Noir, dans l’arrondissement de Mâcon et de ses 11 autres communes environnantes). Les vins peuvent être aussi appelés (y compris en rosé) Mâcon suivi de la commune d’origine.Région viticole qui prend un peu l’accent du sud, le Mâconnais voit alterner panoramas vallonnés et falaises monumentales. Dans ce cadre rêvé, royaume du Chardonnay où le Gamay subsiste par endroit, vous dégusterez des vins blancs puissants et riches en arômes. Sans oublier quelques rouges gourmands

VIGNOBLES DU MACONNAIS

HISTORIQUE

Claude Brosse, viticulteur à Charnay-lès-Mâcon, est né en 1656, probablement fils d'André Brosse et de Pierrette Dubief est celui qui ,en vendant le vin de Mâcon à Louis XIV, aurait permis au vignoble du Mâconnais de bénéficier d'une grande renommée. Son histoire est ainsi résumée, en 1910, dans un rapport sur l'exposition franco-britannique3 " C'était en l'année 1660, un dimanche, au cours d'une cérémonie religieuse célébrée dans la chapelle de Versailles : le roi ayant remarqué un homme qui semblait se tenir debout alors que tout le monde était agenouillé lui envoya un de ses officiers pour le rappeler à plus de piété ; mais l'officier constata que l'homme était agenouillé et cet incident fit désirer au roi de voir ce géant. Il lui fut amené à l'issue de la cérémonie : c'était un vigneron mâconnais nommé Claude Brosse, venu avec un char traîné par deux bœufs pour présenter des vins à la cour. Louis XIV s'empressa de goûter ces vins. Il les apprécia et fit de Claude Brosse son fournisseur."
L'histoire est restée dans la mémoire collective. Elle est fréquemment citée, par exemple, dans le livre "Journal de la Bourgogne des origines à nos jours" l'article consacré à Claude Brosse, intitulé "un vigneron à l'assaut de la capitale".
Un éco-lycée l'EREA-LEA de Charnay-lès-Mâcon porte le nom de Claude Brosse. La propriété Brosse abrite toujours des caves voûtées situées dans la commune Charnay-lès-Mâcon. La commune de Chasselas organise chaque année une fête du char à bœufs en hommage à Claude Brosse7.

LOCALISATION

La Bourgogne du Sud offre à la vigne un fourmillement de vallées et de vallons teintés de couleurs d’aquarelle. Entre la Côte Chalonnaise et la roche de Solutré, les monts du Mâconnais s’étendent sur quelques 40 kilomètres, bordés par la Saône et la Grosne. Implantée ici dès l’époque gallo-romaine, la vigne connut un vif élan grâce aux puissantes abbayes de Cluny et de Tournus. Quelle heureuse nature, chantée par Lamartine, l’enfant du pays ! La ville de Mâcon maintient fortement les traditions de ce vignoble au visage aimable et souriant.
Instituées en 1937, les Appellations d’Origine Contrôlée des vins blancs du Mâconnais peuvent être appelées (en Chardonnay) dans l’arrondissement de Mâcon et de ses 11 communes environnantes : Mâcon Villages et Mâcon suivi du nom de la commune d’origine.
Le Mâconnais est l’âme de la Bourgogne du Sud. Chanté par Lamartine, l’enfant du pays, il s’étend sur une quarantaine de kilomètres de la Côte Chalonnaise à la roche de Solutré. Entre la Saône et la Grosne, vallons et coteaux accueillent la vigne. Elle s’épanouit ici depuis l’époque gallo-romaine. Les puissantes abbayes de Cluny et de Tournus lui ont donné un vif élan. Autour de la ville de Mâcon, fortement attachée à ses vins, les villages ont une bonhomie souriante, des teintes d’aquarelle : maisons à galeries, clochers, romans...
Instituées en 1937, les Appellations d’Origine Contrôlée des vins rouges du Mâconnais peuvent être appelées Mâcon (ainsi qu’en rosé, Gamay Noir à jus blanc et Pinot Noir, dans l’arrondissement de Mâcon et de ses 11 autres communes environnantes). Les vins peuvent être aussi appelés (y compris en rosé) Mâcon suivi de la commune d’origine

Des douces collines du nord aux roches magistrales du sud

Terroir bourguignon le plus méridional, le Mâconnais étend ses vignes sur 35 km de long, entre Sennecey-le-Grand et Saint-Vérand.
Large de 10 km, cette région est délimitée par deux vallées : celle de la Grosne, à l’ouest, et celle de la Saône, à l’est.Là, vous découvrirez un pays viticole à deux visages.
Au sud-ouest de Tournus, les monts du Mâconnais offrent une succession de sommets boisés et de petites vallées, idéales pour la culture de la vigne.
Plus au sud, les collines cèdent la place à un paysage grandiose, dominé par des roches monumentales, dont celles de Vergisson et de Solutré. Les ceps partent à l’assaut des pentes, dès que le sol ou l’ensoleillement le permettent.Ici, peut-être plus que dans d’autres régions viticoles de Bourgogne, les moines ont eu un rôle décisif. L’abbaye de Cluny, fondée en 909 par Guillaume 1er, Comte de Mâcon, suit la règle bénédictine dont le principe, Ora et labora (prie et travaille), conduit les moines à créer leur propre vignoble. C’est en partie en réaction à la richesse de cette abbaye que Cîteaux sera fondée, en 1098, par Robert de Moslesme. Si le vignoble de Cluny s’étend principalement dans le sud de la Bourgogne actuelle, les moines possèderont des vignes plus au nord, notamment la célèbre Romanée-St-Vivant

La prédominance du Chardonnay : des vins blancs à la robe or pâle et aux arômes

Le Chardonnay est omniprésent dans le Mâconnais : ce cépage blanc représente 80 % des plantations de la région !Pour les vins rouges, le Pinot Noir est largement supplanté par le Gamay, qui n’a pas été chassé, au Moyen-Âge, par le Duc de Bourgogne (le Mâconnais n’appartenait pas au Duché de Bourgogne).
Sur l’ensemble du territoire du Mâconnais, vous aurez plaisir à découvrir toute la gamme des appellations Régionales bourguignonnes (Bourgogne, Bourgogne Aligoté, Bourgogne Passe-tout-grains, Coteaux Bourguignons et Crémant de Bourgogne).
Vous apprécierez surtout les appellations spécifiques de la région. Certaines appellations Villages (les Pouilly, Saint-Véran), ayant même entamé des démarches pour que certains de leurs Climats soient classés en Premiers crus.
Appellations Villages: Pouilly-Fuissé, Pouilly-Loché, Pouilly-Vinzelles, Saint-Véran, Viré-Clessé
Appellations Régionales propres au Mâconnais: Mâcon, Mâcon-Villages, Mâcon suivi du nom du Village

TERROIR

Vins blancs: Les monts du Mâconnais forment un ensemble de coteaux séparés par des failles parallèles et orientés nord/nord-est ou sud/sud-ouest. Ceux-ci sont favorables à la vigne. En Chardonnay, les vins de garde proviennent de sols bruns calciques ou calcaires, de rendzines. Les terrains siliceux, argileux ou sableux, souvent mêlés à des « chailles », ou galets de grès, favorisent le Chardonnay plus précoce.
Vins rouges et rosés: Séparés par des failles parallèles, les monts du Mâconnais forment un ensemble de chaînons orientés nord/nord-est ou sud/sud-ouest. Ces coteaux accueillent avec bonheur la vigne. Rendzines, sols bruns calcaires ou calciques conviennent
au Pinot Noir ou au Chardonnay de garde. Les terrains siliceux, argileux ou sableux, souvent mêlés à des « chailles », ou galets de grès, favorisent le Chardonnay plus précoce et, en rouge, le Gamay, à l’aise également sur les sols granitiques des terrains annonçant le Beaujolais voisin.

CLIMAT

En Maconnais le climat est océanique à tendance méridionale.

APPELLATIONS

La région viticole de mâcon possède 12 appellation viticole AOP
Bourgogne 
Bourgogne aligoté        
Bourgogne mousseux   
Bourgogne Passe-tout-grains 
Coteaux Bourguignons
Crémant de Bourgogne
Mâcon 
Pouilly-Fuissé
Pouilly-Loché     
Pouilly-Vinzelles 
Saint-Véran 
Viré-Clessé

La région viticole de mâcon possède une seule appellation viticole IGP
IGP Saône-et-Loire.     

CARACTERE DES VINS

Les vins blancs du Mâconnais ont des robes or blanc ou or jaune paille, à reflets argentés ou verdâtres, luisantes et douces. Au nez, leurs arômes suggèrent le genêt, la rose blanche, l’acacia, le chèvrefeuille, la fougère, la verveine, la citronnelle, les agrumes (pamplemousse, mandarine). Des nuances de pin, de coing, de fenouil apparaissent en fin de bouche. Au palais, le paysage varie selon les villages et leurs terroirs. Il s’agit de vins frais et gouleyants, secs mais bien fruités. Ils disposent d’une bonne concentration, avec le support acide nécessaire à leur durée. Rondeur et suavité les caractérisent.

La robe des vins rouges du Mâconnais va du rouge cerise au rubis foncé, en passant par le grenat soutenu. Les reflets violacés sont typiques du Gamay.
Au nez, leurs arômes développent des accents de petits fruits rouges et noirs (groseille, myrtille), où se marient le sous-bois, le champignon, le noyau, l’animal. L’âge les tire vers le pruneau, le poivre. Pleins de vitalité et d’entrain, ils sont d’une nature charnue et spontanée. Gais et friands, un peu durs et corsés dans leur jeunesse, ils s’adoucissent et se lissent. Structure et texture d’excellente tenue.

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16315 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14565 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2018 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils