GUIDE DES TERROIRS REGIONAUX

LES CEPAGES DU JURA

Le Jura s'est forgé une solide renommée dans le monde du Vin en produisant 2 spécialités pratiquement introuvables ailleurs: le Vin jaune et le Vin de paille. On y trouve également des vins blancs secs, des rosés et des rouges.Le Jura étend ses vignobles sur une bande de 10 kms de large et 80 kms de long, allant de Salins au Nord, à Saint-Amour au Sud. Les cépages sont variés.

LES CEPAGES NOIRS

LE POULSARD : cépage noir

Les vins rosés sont essentiellement élaborés à partir du cépage Poulsard ou Ploussard ( typiquement jurassien ) qui représente 20% de l’encépagement. Traditionnellement vinifiés comme un vin rouge, ils donnent une robe rubis clair. Très fruité au nez, délicieusement bouqueté de petits fruits rouges.Le poulsard sert aussi à faire du vin jaune.

Il est l'enfant chéri du vignoble Nord où il donne des vins rouges "clairets" étonnants. Il est typiquement jurassien et doit son nom à la "pelousse", sorte de baie sauvage comestible. Ce cépage précoce possède de grosses feuilles largement découpées. Il produit des grappes assez importantes avec des fruits ovoïdes qui ne le sont pas moins. Sucré, juteux, c'est aussi un raisin de table étonnant.
Utilisé seul, le poulsard est un vin rouge clair que l'on pourrait prendre pour un rosé. Il n'en est rien car il est vinifié comme un rouge. Son vin se boit relativement jeune. Léger, il a un nez sauvage qui évoque le sous bois. Il est de surcroit très fruité.

 LE TROUSSEAU : cépage noir

Ce comtois est le plus noble et le plus capricieux. Il représente 5% de l’encépagement et trouve ses terres de prédilection dans le nord du vignoble. Rond et charpenté, au nez de petits fruits rouges , il évolue vers des notes épicées et de sous-bois.Ce comtois est le plus rare autant que le plus capricieux (5% du vignoble). Il trouve ses terres de prédilection également dans le vignoble nord, sur des sols graveleux donc chauds.
Ses grains d'un noir intense, oblongs, de grosseur moyenne et charnus ont une saveur très sucrée. Ses grappes sont presque cylindriques. Assez tardif, il génère un vin rouge à la robe intense qui avec quelques décennies en cave rivalise avec les plus grands Bordeaux et Bourgognes. Il est toutefois assez méconnu.

LE PINOT NOIR : cépage noir

Le pinot noir donnera des vins très rouges et fruités. Il complète avec harmonie le choix proposé aux amateurs.Le Trousseau permet avec le poulsard et le pinot noir d’obtenir les vins rouges du Jura. C'est le 2ème cépage "emprunté" à la Bourgogne, quoique le vignoble d'Arlay l'utilisât déjà depuis le 15ème siècle. C'est souvent le premier cépage à parvenir à maturité. Ses feuilles sont de taille modeste, de même que ses grappes qui donnent l'impression d'être "ramassées". Ses fruits très noirs sont très savoureux.
Le Pinot noir est rarement employé seul dans le Jura car ses qualités n'ont jamais atteint celles de ses voisins bourguignons. Il intervient donc souvent pour réhausser la couleur et la charpente du Poulsard.

LES CEPAGES BLANCS

LE SAVAGNIN : cépage blanc

Le seul cépage utilisé pour l’élaboration du vin de Château-Chalon, comme pour tous les vins jaunes est le savagnin dont les anciens synonymes sont, entre autres, le naturé ou le fromentin. Il représente 15% de l’encépagement .
Son origine est mal connue. D’un point de vue botanique, il est proche du Klevner d’Heiligenstein cultivé en Alsace et appartient au groupe du Traminer. Aussi les légendes faisant état d’une origine hongroise ou espagnole n’ont jamais été retenues sérieusement. Certains textes laisseraient supposer que le savagnin était déjà cultivé au XIII siècle.Quelquefois, la vinification en blanc du Savagnin donne en 4 ou 5 ans, un vin délicat très aromatique
C'est le cépage chéri des vignerons du Jura.
Celui qui, marié aux marnes bleues et noires du lias, engendre le vin jaune. D'ailleurs il n'y a guère que dans le Jura qu'il est aussi doué. Il représente 15% de l'encépagement.
Cousin du "Traminer" de la vallée du Rhin, son nom proche de "sauvage" voudrait dire qu'il a été pris parmi les populations de vignes sauvages. Ce sont les chanoinesses de Château-Chalon qui l'ont acclimaté.
Le Savagnin est de vigueur moyenne. Ses feuilles sont rondes ou à 3 lobes peu marqués et de taille moyenne. Ses grappes sont courtes, ses raisins charnus, petits et ronds. Il est celui qui est vendangé le dernier, souvent fin octobre, lorsque ses fruits prennent "le bronze". Leur saveur est très sucrée, fine autant que délicate.

LE CHARDONNAY : cépage blanc

Originaire de Bourgogne, il a trouvé dans le Jura, une autre terre d’accueil depuis le 14 ième siècle. Le Chardonnay est le cépage le plus répandu avec 45% de l’encépagement.On le nomme ici Melon d’Arbois et il donne des vins secs plus classiques. C’est un plan d’acclimatation et de culture aisées. Ses feuilles sont moyennes, minces et légèrement ciselées. Vinifié seul, il donne des vins très floraux et fruités. Quelques années de vieillissement lui permettront d’acquérir toute l’expression du terroir jurassien.Les vins blancs sont issus des cépages Chardonnay et Savagnin, seuls ou assemblés.Le Chardonnay sert également à produire des vins de paille.Les vignerons jurassiens élèvent aussi un vin blanc sec associant Chardonnay et Savagnin pour obtenir un vin au goût et nez de terroir plus prononcé.Ses grappes et ses grains sont plus gros que le savagnin.

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16315 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14565 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2018 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils