GUIDE DES TERROIRS REGIONAUX

PRESENTATION DU JURA

ENTRE SUISSE ET BOURGOGNE

Les vignobles du Jura s’étalent sur une large bande de 80 kilomètres de long et environ 10 kilomètres de large,avec une superficie de 20 000 hectares, allant de Salins au Nord, à Saint-Amour au Sud.

Ce vignoble est implantée sur un coteau appelé le "Revermont", entre le premier plateau calcaire du massif jurassien à l'est et la plaine de la Bresse à l'ouest. Le climat est semi-continental. Les hivers sont rudes. Mais le temps clément démarre dès les premiers jours du printemps pour donner des étés et des automnes particulièrement chauds. Situé à une altitude allant de 250 à 500 mètres environ, il occupe des terrains calcaires et marneux du secondaire. De plaines en plateaux, de lacs en montagnes, le Jura offre au visiteur, une palette de paysages et de couleurs uniques. Ici, les hommes ont, de tout temps, tiré parti de cette terre de contrastes. Avec talent et persévérance, ils ont su dompter un relief accidenté au climat rigoureux. Le Jura avec ses marnes et ses calcaires qui offrent au monde le terme générique de Jurassique abrite une gamme de vins de caractères qui ne laissent jamais indifférent et séduit les amateurs de grands vins. Le climat y est rigoureux, mais l’arrière-saison clémente permet un déroulement tardif des vendanges.

Le Jura s’est forgé une bonne réputation dans le monde des bons vins car il possède deux spécialités spécifiques dans sa production : le Vin Jaune et le Vin de Paille.C’est le plus grand des petits vignobles . Du nord au sud du département du Jura, une bande de terre de 80 km appuyée sur les contreforts des plateaux, accueille les vignes du Revermont ou Bon Pays.Il repose sur un sous-sol déboulis calcaires essentiellement constitués de marnes argileuses bleues, grises ou rouges Le Bon Pays, comme on le nomme ici,dévoile jalousement ses trésors que sont les les AOC Jurassiennes.Patrie de Pasteur, Arbois devient en 1936, la première AOC de France.

PRODUCTION

La vendange du savagnin se situe au mois d’octobre, deux semaines après celle du chardonnay.Le raisin est vendangé manuellement, foulé et pressé.
Le jus est décanté puis mis en fermentation. A l’issue de ces fermentations, le vin est soutiré et entonné en fûts de chêne pour un délai minimum de six ans et trois mois. Ces fûts de 228 litres sont entreposés dans des caves caractérisées par leur atmosphère sèche et leurs écarts de température entre hiver et été.

Pendant ces six ans, les tonneaux ne sont pas complétés.On dit qu’ils ne sont pas « ouillés », c’est-çà-dire qu’on ne remet pas de vin pour compenser l’évaporation comme cela se fait toutes les semaines en Bourgogne.Il se développe alors à la surface du vin, un voile de levures spécifiques qui vont travailler au ralenti dans l’obscurité des caves et donner à ce vin son caractère propre qui en fera l’un des premiers crus de France.

TERROIR

Le vignoble d'appellation contrôlée occupe 1650 hectares. Les vignes courent le long du Revermont, sur les coteaux adossés au plateau calcaire ou sur les nombreuses collines qui "moutonnent" en chapelet.Leur exposition est Sud ou Sud/Ouest. La pente varie de 10 à 40% et l'altitude d'exploitation de 250 à 480 mètres.Les marnes blues, noires et rouges constituent la grande majorité du sous-sol. Quelques éboulis calcaires du plateau les recouvrent çà et là dans le vignoble nord.Les vendanges ne commencent guère avant le 1er octobre.Tous les auteurs s’accordent sur la constitution du sol nécessaire à l’obtention du Château-Chalon. Le caractère particulier de ce vin est en partie donné par les marnes gris-bleutées du Lias agrémentées du cailloutis provenant des falaises supérieures, aidant au réchauffement du microclimat et à une meilleure maturation du raisin.
L’altitude de la bande marneuse varie de 250 à 400 m. L’orientation particulière des pentes autorise une exposition priviligiée et une protection optimale des vignes. Exposition : toutes les pentes incluses dans l’aire comprise entre la route départementale 205 au Nord jusqu’à l’entrée nord-ouest de Nevy-sur-Seille reçoivent une quantité à peu près équivalente de calories du levant au couchant.

LIEUX DITS PAR COMMUNE

CHATEAU-CHALON : 19 ha 64 a 88 ca
Sous-Roche
Puits-Saint-Pierre
Croix Sarrant
Les Niods

DOMBLANS : 21 ha 66 a 42 ca
Au Vioux
En Lya
Sur Lya
Gaillardon

MENETRU-LE-VIGNOBLE : 42 ha 66 a 57 ca
Derrière l’Eglise
Bas de Charnay
En Bersaillin
En Charnay
En Baumont
En Crochant
Vigne aux Dames
Les Combes
Sous Gaillardon
Vignes du pommier

NEVY-SUR-SEILLE : 5 ha 21 a 06 ca
Au Chapeau
Au Clieux de Trus

PROTECTION


L ’abri constitué par les falaises particulièrement hautes, protège le vignoble des vents du nord et de l’est. Il en résulte que les combes profondes conservent la chaleur solaire longtemps après le refroidissement des terres environnantes.
L’aire de production du Château-Chalon est très limitée et les surfaces actuellement plantées en savagnin sont de 50 hectares avec une production annuelle moyenne sur les 15 dernières années de 35 hectolitres par hectare.
Les vignes toutes en coteaux et pour la plupart à très forte pente ( juqu’à 45%) obligent les vignerons à des prouesses : travail à la chenille, remontage de la terre, façonnage de terrasses…
Un aménagement foncier commencé en 1977 a apporté de nombreuses améliorations par la canalisation des eaux et la réalisation de chemins en béton.
Malgré les difficultés de tous ordres auxquelles durent faire face les vignerons de la région, ces derniers constituèrent en date du 14 mai 1933, le Syndicat des Producteurs de Château-Chalon. C’est alors que, soucieux d’appliquer une politique de qualité, ils firent preuve de discipline en faisant prendre aussitôt, dans le cadre des appellations d’origine le décret relatif à Château-Chalon, en date du 31 mai 1936.
Afin que soient requises au maximum toutes les conditions assurant à ce vin de haute classe, qualité et finesse, les vignerons producteurs adhérents du syndicat ont compris la nécessité de faire procéder chaque année, avant la récolte, à un contrôle officiel et sévère du vignoble en production.
Dès 1952, une commission a été constituée sous la haute autorité de l’Institut National des Appellations Contrôlées, avec le concours de la Direction Départementale de l’Agriculture, du Laboratoire Départemental d’Analyses Agricoles de Poligny, de la Direction de la Concurrence, ce la Consommation et de la Répression des Fraudes, de la Direction Départementale des Douanes, du négoce et de la profession.
Aussitôt achevé la récolte des cépages autres que le savagnin, cette commission a pour tâche de visiter les vignes susceptibles de bénéficier de l’appellation noble « Château-Chalon ».Dans chaque parcelle, elle procède aux contrôles suivants :
Constat de la présence exclusive du cépage savagnin Evaluation de l’état sanitaire de la vendange. Octroi du bénéfice de ladite appellation si le degré minimum de 12°C est largement atteint. Arrêt de la date d’ouverture ou « ban des vendanges » si toutes les conditions sont requises. Prononciation parfois du déclassement total ou partiel
Arrêt des sanctions individuelles si nécessaire.
Si les vignerons se plient de bonne grâce à ces mesures souvent sévères, c’est bien qu’ils comprennent la nécessité. Ils la comprennent si bien qu’en 1997 ils ont décidé de compléter ce contrôle à la récolte par une dégustation d’agrément en fin d’élevage, avant la mise en bouteilles.Ce vin est mis dans des bouteilles spéciales, dites « clavecin », timbrées du sceau portant le nom de Château-Chalon. Elles étaient fabriquées à la main à la verrerie de la Vieille Loye qui, depuis une concession de Marguerite de Bourgogne, en 1506, en avait le privilège. Aujourd’hui, ces bouteilles sont fabriquées mécaniquement avec le cachet marqué Château-Chalon produit dans le moule. Cette bouteille est unique par sa contenance ( 62cl ) dans la Communauté Européenne. L’autorisation par dérogation a été donnée par le Parlement Européen, car ce volume est le résultat d’un litre aorès six années de vieillissement en fût sans ouillage.

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16315 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14565 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2018 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils