Domaine de LA ROCHE REDONNE *

Présentation seulement

Chemin Paluns
Geneviève et Henri Tournier
83740 LA CADIERE D'AZUR
tel: 04.94.90.11.83.
fax: 04.94.90.00.96.
email: roche-redonne@dial.oleane.com
site web: http://www.maisondesvins-bandol.com

Méthode : Agriculture conventionnelle
Marque commerciale : 0

PRESENTATION

Henri et Geneviève Tournier, petit-fils de vigneron à Limoux Blanquette, petite fille de vigneron au Castellet Bandol famille Dalmas.Des études de droit, de gestion financières et d’économie pour Henri des études en sciences doctorat en chimie physique pour Geneviève.Des débuts à Paris, enfin en 1979 arrive l’opportunité pour eux deux de pouvoir retourner sur la terre des ancêtres à La Cadière d’Azur. Après la restauration et l’agrandissement en 1982 d’un mas de famille c’est le tour des gros travaux de nivellement d’une parcelle de vignes et le défrichement de “restanques” envahies par les genêts et les broussailles.
En 1984 les premiers hectares sont replantés autour du petit mas. Puis c’est le tour de landes et broussailles sur la commune voisine du Castellet sur des terrains incultes de la famille, il faut convaincre “nul n’est prophète en son pays”, bien que les Familles Dalmas-Pascal possèdent plus de l4 Ha productifs toujours vinifiés en coopérative et entretenues par des métayers à l’age de la retraite. Déja quatre ans de travaux, 1988 c’est la première récolte, les cuves sont momentanément installées dans la cave de M. Dalmas, grand père de Geneviève Tournier. L’année suivante il faut construire une cave et trouver un site suffisamment vaste pour prévoir des agrandissements et facile d’accès pour les camions de livraisons.
Entre temps la passion de la vigne et du vin s’est manifestée chez le fils Didier 19 ans, étudiant à Nice en DEUG B, alors c’est le grand pas, une propriété est à vendre sur la même commune de La Cadière d’Azur. Les dossiers sont bien étudiés, on choisit les matériels de cave et de culture. Les choix technologiques pour l’obtention de la Qualité extrême sont faits: pressoir pneumatique (nous seront les deuxième sur l’appellation Bandol à sacrifier à ce lourd investissement, mais il presse tellement en douceur). Groupe de froid pour vinifier aux températures idéales pour une meilleure expression des arômes Pompe à vin et pompe à vendange en système avec vis sans fin, pour respecter les baies et le vin sans pression, sans à-coup. Un fouloir égrappoir qui permet de séparer la rafle (partie verte de la grappe) des baies de raisin, ainsi les vins rouge qui vont macérer 15 jours ou plus dans la cuve ne prendront pas les tanins de la rafle qui donne des goûts herbacés, qui ne s’affinent jamais. Des cuves en acier inox pour une hygiène totale, des foudres de 40 à 50 HL en bois de chêne et des barriques 225 litres pour conserver les rouges ou faire des expériences de vinification en barrique neuve pour les blancs, procédé peu répandu dans notre région. La récolte 1989 rentre dans cette cave toute neuve, le bâtiment n’est pas encore bien terminé, c’est une grande découverte chaque geste est fait avec soin et attention, les journées de vendange sont longues, on ne quitte la cave que vers onze heure le soir. Jour après jour on découvre l’évolution des arômes pré fermentaires dans chaque cuve, quelle merveilleuse cuve de rosé! Des goûts de framboise et de fraise, la cuve de blanc des goûts de pamplemousse et citron, celle de rouge à base de Grenache et Cinsault des goûts d’abricots et le rouge Mourvèdre qui parfume toute la cave. Les premiers produits sont créés et vont s’élever sous notre haute surveillance gustative et analytique (par un oenologue). Rien n’est laissé au hasard, et à partir du mois de mars on s’inscrit pour participer aux differents concours de dégustation. La dégustation d’agrément organisée par l’INAO à la Cadière nous émeut beaucoup, les produits sont-ils à la hauteur? Et oui, c’est merveilleux la cuve de rosé est citée “tête de table”, elle a été notée avec des notes 1 et 2, les meilleures. En Avril c’est la foire locale de Brignoles, les deux vins présentés le rosé et le blanc sont tous les deux reconnus les meilleurs : deux médailles d’Or, le rouge sera présenté l’année suivante, il sera là aussi médaille d’Or ainsi qu’au concours de Bourg en Blayé. La totalité de la production de Bandol de la cave a été primée.
Vinification : Issu des trois cépages Mourvèdre, Grenache et Cinsault ramassés à la main et amenés à la cave selon le calendrier de maturité des raisins. La maturité des parcelles est surveillée par des prélèvements réalisés à partir de la fin du mois d’Août. Le paramètre préludant au choix est l’équilibre entre la teneur en sucre et en acidité, certaines parcelles feront de meilleurs rosés. La vendange arrive dans une benne (de faible profondeur, pour éviter tout écrasement des baies) à vis sans fin et laisse glisser les grappes par gravité dans le fouloir égrappoir. La vendange est généralement égrappée, cela évite d’extraire pendant la fermentation les tanins herbacés, âpres et jamais raffinés de la rafle pendant les 15 jours de macération dans la cuve. Les grains à peine éclatés par les rouleaux du fouloir et le jus sont envoyés par la pompe à vendange dans la cuve de vinification. Deux fois par jour le jus sera remonté en tête de cuve, pour extraire les anthocyanes (couleur) et polyphénols (tanins) contenus dans la pellicule de la peau du grain de raisin et mouiller le ”chapeau” formé par la remontée des baies qui perdent leur jus. Ce processus permet d’avoir des jus de goutte et de presse de même qualité et de prévoir à la dégustation le moment où il faudra décuver. Pour le cépage Mourvèdre vinifié séparément (maturité tardive, environ 3 semaines après le Grenache) on opère ces remontages à l’air en faisant absorber un maximum d’air au jus, car c’est un cépage réducteur qui pourrait prendre des goûts de “réduit”, alors qu’une oxydation ménagée à l’air lui apporte rondeur et expression des arômes et affinement des tanins. La température de vinification est surveillée et ajustée entre 20 et 25 0C. Les faibles rendements favorisent la puissance aromatique et la longueur en bouche et en font un produit dont le Gault et Millau dit : "une puissance et concentration qui effraient les autres vins, derrière un Bandol, on ne peut boire aucun autre vin rouge".Le décuvage a généralement lieu 15 jours après. Les jus de presse sont assemblés avec les jus de goutte et le vin ainsi constitué sera débarrassé des lies fines qui se déposeront au cours du mois de Novembre et placé en foudre jusqu’aux assemblages avec les autres cépages. Cet assemblage dépend de la structure et de la puissance des vins.


[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16720 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14718 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer toujours avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2019 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils