GUIDE ANTHOLOGIQUE SUR LE VIN

POEMES SUR LE VIN

LE LAY DE NOSTRE DAME CONTRE CE DOUS MOIS

de Guillaume de MACHAUT * 1300 - 1377

Contre ce dous mois de may,
Pour avoir le cuer plus gay,
Et plus joli,
Et pour celle grave; qui m'ottri,
Vueil faire un lay.
Mais comment je le feray,
Moult m'esbahi,
Car trop petit sens en my
Pour le faire ay;

Ne suis dignes, bien le say,
De li loer: c'est le ray
Qui embeli
Nous ha tous et esclarcy
Dou soleil vray,
Si que ma fience avray
Si ferme en li
Toudis qu'à s'onneur einsi
Commenseray:

Dame, digne d'estre honnourée
Et par excellence aourée
Dessus toute dames passée,
A venir ou presente,
De toutes estes separée,
Si qu'autre à vous n'est comparée,
Ne plus qu'est au feu la fumée,
Tant est bele et gente.

Dame, Vierge et Mere appellée,
En ciel, en terre, en mer loée,
En gloire de Dieu couronnée,
De joie adresse et sente,
Fleur de tous biens enluminée
Estes, dont nostre vie est née.
Beneoite soit la journée
Que porta fruit tele ente.

Estes vous, tres bele,
Qui estes l'entele
Flourie et nouvelle,
Mere, où Dieu, vierge et pucelle,
Par deduit,
Einsi le cuit,
S'engendra, quant Gabriel
Vous dist la nouvelle
Qui "ave" s'apelle.
Ce nous renouvelle,
Par vous, Mere, à Dieu ancelle,
Car destruit
Estiemmes tuit
Dou pechié le pere Abel,

N'estoit cils ou celle,
Donsiaus ou donselle,
Dame ou demoiselle,
Qui n'alassent pelle melle,

A grant bruit,
Où riens ne luit:
C'est enfer, sans riens de bel,
Où Sathan revelle,
Qui par sa cautelle
Et par sa favelle
Fist perdre nostre querelle,
Quant dou fruit
De vie enduit
Adam le cruel morsel.

Bien fut celée à nature
Ceste engendreüre,
Ceste porteüre,
Ceste vierge enfanteüre,
Pour ce que la Deïté
Prist lors humainne figure
En vous, Vierge pure;
C'est chose seüre,
Car Dieu et homme figure
En une seule unité.

Mais onques mais creature
N'endura n'endure
Dolour si tres dure
Com vous, quant mors si obscure
Ot pour nous l'umanité
Dou vray Dieu, car toute injure
Et toute laidure
Ot contre droiture;
Mais sa mort crueuse et sure
Nous ha tous ressuscité.

Mais après ce desconfort,
Dame de pris,
Heüstes vray reconfort,
Quant Jhesu Cris,
Fu ressuscitez et vis
De ceste mort,
Où juis l'avoient mis
Faussement et à grant tort.

Lors Lucifer qui ne dort
Fu esbahis,
Pluto, Cerberus le fort
Et Lachesis,
Quant Diex prist ses bons amis
Par son effort
Et d'enfer en paradis
Les mist en joieus deport.

Mais un escript
Truis qui descript
De Jhesu Crit
Qu'il convenoit que il souffrist
Pour entrer en sa gloire,
Et qu'il venist
Et descendist
Et qu'il preïst,
Dame, en vous nostre humain habit.
Certes, c'est chose voire.

Car il le fit
Sans nul despit,
A tel profit
Qu'onques mais homs si grant ne vit;
Et sa noble victoire
Nous embelist,
Nous esclarcist,
Nous enrichist,
Si que à joie mors et vis
Mist; tout hom le doit croire.

Bien say que sa grief passion
Vous mist en desolation.
Or aviés consolation
Pris, quant vous fist turbation
D' "ave" la salutation,
Car ce fust l'incarnation
De Dieu et sa conception,
Singuliere à droit ditte.
Et de Herode l'evasion,
De vo chier fil l'invention,
Quant par sa disputation
Mis juis à confusion;
D'eaue en vin la mutation
Fist à vo supplication;
De digne resurrection
N'est pas joie petite.
Encor vous fist sa nation,
Tres vierge et sans corruption,
Joie et la visitation
Des pastours de la region,
Des iij rois l'adoration,
Vostre purification
Et aussi la destruction
Des ydoles d'Egypte.

Son admirable ascention,
D'Esperit Saint la mission,
Vo glorieuse assumption
Et vostre coronation
Dont j'espoir ma redemption
Monstrent en ma conclusion
Qu'estes, par droite affection,
De Dieu le pere eslite.

Si que li juif, par folour,
Vivent en trop grant errour,
D'une pierre sans liquour.
Moyuml;ses faisoit
Yaue issir qui decourit,
Dont un peuple soustenit;
Sa verge en serpent muoit;
Ce scevent plusour.

Ne porta fruit, fueille et flour
Une verge sans humour,
Toute seche et sans verdour,
Qu'Aaron tenoit:
Ce contre nature estoit.
Aussi Diex naistre voloit
De vous Vierge et si feroit
Bien chose gringnour.

Et pour ce, sans prendre fin,
Cherubin
Et seraphin,
Tuit ange et archange
Dou commandement divin,
Sans declin,
Sont tuit enclin,
A vostre loange,

Et de Dieu tout li affin,
De cuer fin,
Soir et matin.
Pour ce à vous me range
Que ne soie, se je fin,
Par l'engin
Mis en hutin
De Sathan l'estrange.

Hé! Vierge royuml;ne,
Estoile de mer,
Qui tout enlumine,
Vous doy bien clamer,
Qu'à joieus termine
Comment terminer
Qui à vo doctrine
Se vuet doctriner;
De grace enterine,
Douce sans amer,
De bonté racine,
Flour qu'on doit amer,
Amour vraie et fine,
Qui ne puet finer
Et qui ne decline
Ne puet decliner.

Fruit et medecine
Pour tous maus curer,
Par tel vertu qui ne
Porroit empirer,
Fonteinne divine
Pour pechiés laver,
Rose sans espine,
Douce à oudourer,
Vous estes la mine

Qu'on ne puet miner,
Quar qui plus y mine,
Plus a à miner;
Qui à vous s'encline
Et vuet enciner,
Il faut que bien fine,
S'il ha à finer.

De grace riviere et puis
Qu'espuisier
Homs par puisier
Ne puet nullement,
Et de nostre sauvement
Le sourt et la duiz,
Bien est duis
Qui ses deduis
Prent de cuer entier
En vous servir et prier
Tres devotement
Et souvent,
Car vraiement
Plus ne voy ne truis.

Vierge, vo grace ne puis
Esprisier
Ne trop prisier,
Car en un moment
Ce mil fois plus en descent,
Plus de vous ce muis.
S'en suis vuis,
Je sui destruis,
Car, à droit jugier,
Vos chiers Fils ame n'a chier
Sans li; et briefment,
Pour ce prent
M'ame humblement
A vous ses refuis.

Et se vostre grace n'ay,
Dont je suis en grant esmay,
Vierge, mar vi
Le terme que je nasqui.
Las! où iray,
Que feray, que devenray?
Tout en fermi,
Car pas ne l'ay desservi;
Pour ce m'esmay.

Secondement, mors seray,
Se je y fail; mais je metteray
Tout en oubli
Pour vous que j'ay po servi.
Je penserai
A vous et vous serviray,
Se Diex plaist, si
Qu'il avra pité de mi,
Quant je morray.

 

[ Retour Acceuil ] [ Plan du Site ] [ Haut de Page ]

Visiteurs
A ce jour,16315 Producteurs font confiance à ce site avec une présentation de 14565 vins de référence
L'abus d'alccol est dangereux pour la santé. A consommer avec modération
Vignobles et Etiquettes France Tous droits réservés.® Copyright 2002-2018 Concepteur et Directeur du site : Jean-Gérard Gosselin
Site non commercial - Pas de vente de vins sur ce site mais seulement des conseils